Nouvelles
2015-01-03Expédition des premières voitures électriques JAC vers les États-Unis
Aujourd’hui, au fur et à mesure que la protection de l’environnement prend de l’ampleur dans les thèmes du développement global, la voiture électrique devient aussi un produit phare dans le déplacement des personnes. Le 3 septembre, la société JAC a tenu une cérémonie pour l’expédition de ses cent premières voitures électriques iEV Heyue, un modèle qui est considéré comme un « cyclone vert » en Chine et pourra ainsi depuis le port de Hefei débuter un voyage vert aux États-Unis. D’après ce que l’on en a appris, cette commande marque l’entrée officielle des voitures électriques à énergies nouvelles iEV Heyue dans les pays développés d’Amérique du Nord et le début de la mise au grand jour des voitures électriques chinoises sur les marchés des pays développés à l’étranger.

Préparation minutieuse pour le marché des États-Unis

En tant que deuxième marché automobile mondial et premier marché de voitures électriques au monde, les États-Unis sont un point stratégique pour les fabricants de voitures électriques à travers le monde. Comptant sur le « XIIe Plan quinquennal » et la stratégie d’internationalisation, JAC a commencé fin 2012 sa coopération avec la société GTA dans l’introduction de véhicules utilisant de nouvelles énergies aux États-Unis et a lancé le projet de voitures électriques pour les États-Unis. Après plus d’un an passé dans la reconnaissance des règlementations sur les véhicules électriques, dans des négociations commerciales, dans la connectivité des technologies et dans l’amélioration du produit en matière d’adaptabilité, les deux parties ont signé officiellement en août dernier un accord-cadre sur l’exportation de 2000 voitures électriques iEV Heyue aux États-Unis.

Ce modèle a été développé à partir de la plateforme de véhicule électrique de quatrième génération JAC et a subi toute une série d’améliorations aussi bien dans la diminution du poids du système dynamique et de la carrosserie, que du logiciel de contrôle du moteur, de la batterie, du système de rechargement mais aussi des accessoires spécialisés tels qu’EPS. Grâce à cela, cette voiture à quatre sièges d’un prix modéré a réussi à satisfaire toutes les exigences des clients américains et à atteindre les normes de sécurité automobile américaines FMVSS500.

La voiture électrique iEV Heyue a subi une montée en gamme dans plusieurs de ses composants clés tels que les modules d’installation, la capacité nominale de la batterie, son kilométrage et ses systèmes de commandes. Cela lui a permis d’adopter un style de conception léger tout en optimisant sa structure grâce à un nouveau design original. D’après ce que l’on a appris, cette voiture, grâce à une conception générale intégrant sa puissance, permet de réduire réellement les effets de la vibration et du bruit ; les batteries, utilisant au maximum l’espace physique, sont remplaçables avec une sécurité élevée. De plus, les fonctions du système de commandes de la voiture sont intégrées dans le module de contrôle du moteur et le système de batteries permet de contrôler efficacement le prix de revient. Cette voiture est équipée d’un système de télécommunication de bonne qualité, d’un système de gestion de chaleur des batteries et des unités indépendantes de coupure de batteries (BDU) qui contribuent à renforcer la sécurité.

Un « cyclone vert » en route vers les États-Unis

La société JAC a commencé à planifier la production de véhicules utilisant de nouvelles énergies pendant la période du « XIe Plan quinquennal ». A travers la pratique et diverses investigations, JAC a lancé la voiture iEV de première génération conformément à la lignée combinant les techniques PHEV et EREV. Après des années de recherche, de développement et d’améliorations conduisant à quatre générations de véhicules électriques, JAC a réalisé à grande échelle, le plus grand fonctionnement de véhicules électriques dans le secteur pendant quatre années consécutives, en mettant plus de 6 000 voitures électriques sur le marché avec un kilométrage maximal par voiture de plus de 100 000 kms. Cela a permis à JAC de figurer en tête dans l’industrie automobile chinoise utilisant de nouvelles énergies. En construisant le plus abouti et le plus commercialisé en Chine des systèmes industriels de véhicules électriques à nouvelles énergies, la société JAC a fait naître un « cyclone vert » en fournissant aux clients de réels avantages.

Actuellement, ce « cyclone vert » est en train d’arriver aux États-Unis, d’après ce que l’on a appris, la société GreenTech Automotive (en bref GTA), partenaire de JAC dans le projet de voitures électriques pour les États-Unis, est une entreprise qui s’engage dans le développement, la production et la vente de véhicules respectueux de l’environnement à un prix rationnel et, ses principaux marchés se trouvent aux États-Unis et dans les pays développés d’Europe occidentale. En 2013, la société GTA a réussi à devenir le fournisseur de véhicules électriques du Pentagone. Le réseau de vente et de service de la société GTA s’étend sur toute l’Amérique du Nord et les pays de l’Union européenne. Parmi ses clients on peut citer des ministères gouvernementaux, postes, grands parcs d’attractions et grandes entreprises. D’après ce que l’on a appris, la voiture électrique iEV Heyue prendra part à la coopération dans les précédents domaines. Même si ce n’est que sa première collaboration avec un fabricant automobile chinois, grâce aux normes strictes appliquées par JAC en matière de qualité, de performance et de spécifications, la société GTA a toute confiance dans les produits de JAC. Selon Charles WANG, président et chef de la direction de GTA, « la capacité de fabrication de JAC et la qualité de ses produits sont reconnus dans le monde entier. La plateforme de véhicules électriques fournie par la société JAC a obtenu plusieurs prix chinois, nous sommes convaincus que la coopération entre nos deux parties aux États-Unis gagnera la confiance et les faveurs des consommateurs américains. »

La société JAC a deux lignes stratégiques dans sa tentative de globalisation : la première est une ligne géographique, d’un côté, l’Europe de l’Est, le Moyen-Orient et l’Europe du Sud vers l’Europe de l’Ouest et de l’autre, l’Amérique du Sud, l’Amérique centrale vers l’Amérique du Nord et enfin un marché global. La deuxième ligne est le commerce de produits, usines KD aux entreprises à capitaux mixtes, l’exportation de produits et technologies à celle de la gestion et des capitaux. L’exportation de voitures électriques JAC aux États-Unis est une démarche importante pour le développement de la stratégie de la société, et aussi un pas historique vers sa tentative de globalisation, « Nous voulons fournir à plus d’utilisateurs à travers le monde le fruit de nos véhicules à nouvelles énergies, une expérience de déplacements respectueux de l’environnement et une vie verte grâce à l’innovation technologique », a indiqué SHE Cairong, directeur général adjoint du Groupe JAC et directeur général de la société internationale JAC, « notre société profitera de cette occasion pour poursuivre la ligne de développement qui met l’accent sur « la rentabilité, la qualité, la technologie, les caractéristiques et l’envergure » et fournir, à l’aide de notre expérience d’exportation accumulée depuis une dizaine d’années et des avantages d’avoir un réseau complet à l’étranger, des produits et services de meilleure qualité aux consommateurs globaux ! »
Droit d'auteur 2014 JAC Tous droits réservés